La Société pour le Financement du Cinéma et de l’Audiovisuel, le plus couramment appelé SOFICA offre la chance de contribuer au financement du cinéma français et de l’audiovisuel. Par la même occasion, cet investissement permet de réduire votre impôt sur le revenu jusqu’à 48%, sans pour autant dépasser la somme de 8 640 €. Cependant, vous risquez une perte en capital, sans parler du blocage des fonds pour une durée comprise entre 5 et 10 ans. Si vous souhaitez quand même investir, prenez le temps de réfléchir à la façon dont vous devez vous lancer et aussi attendre le moment propice.

Comment investir à une SOFICA ?

Pour souscrire à une SOFICA, vous pouvez consulter les sites internet spécialisés dans le service de courtage de placements financiers. La plupart de ces sites vous proposent un formulaire de souscription à la SOFICA. Certaines banques sont aussi susceptibles de commercialiser des SOFICA, du moins, les banques privées. Il existe également des sites d’information prêts à vous guider dans ce parcours. À savoir que les SOFICA sont assez rares, vis-à-vis des demandes d’intégration. Ce qui implique que vous devez cibler le bon moment pour pouvoir vous y incorporer.

Mais avant de vous lancer, vous devez d’abord peser le pour et le contre de ce projet. En investissant dans cette activité, vous aurez droit à une réduction d’impôt. Cependant, il y a certaines conditions à remplir. En effet, chaque personne physique souscrivant à la SOFICA se doit de garder son titre au cours des 5 années à compter de son acquisition au minimum. Il faut attendre au moins 10 ans pour songer à une liquidation. Le faible rendement est aussi à considérer, sans oublier le risque de perte. Sinon, vous pouvez y foncer tête baissée et espérer que ça passera. Sauf que, les risques seraient trop énormes. Mieux faut prendre conseil auprès d’un expert avant d’investir dans une SOFICA.

À quel moment souscrire à une SOFICA ?

Généralement, les SOFICA ouvrent leurs portes en mois d’octobre. La date n’est pas donnée, alors, si vous voulez vous investir, tâchez de guetter le lancement de leurs agréments. À titre de précision, le délai de souscription s’écoulera quelques semaines après l’ouverture. Ceci s’explique par une forte demande malgré que l’offre soit très maigre. Ce n’est pas vraiment tout à fait facile de souscrire à cette société, mais ce n’est pas non plus le pire, comparé à  la loi Scellier par exemple. Alors, restez attentif et vigilant quand le moment approche.

À titre indicatif, si vous ne voulez prendre aucun risque en intégrant le rang des SOFICA, faites votre inscription auprès des entités qui tiennent garant d’un remboursement de 85 à 90% du capital investi. En effet, la SOFICA est un outil de défiscalisation qui vous permet d’œuvrer pour le soutien du cinéma français. À cet effet, vous ne devez pas vous attendre à beaucoup de rendement mis à part les avantages fiscaux. Néanmoins, vous pouvez tout miser sur celle qui produira le succès cinématographique de l’année. Mais, ce n’est pas garanti non plus !