Quel dispositif de défiscalisation choisir ?

La défiscalisation est un concept très répandu en France qui consiste à investir dans l’immobilier afin de bénéficier d’une réduction intéressante sur les impôts. Bien entendu, pour en profiter, il existe certains critères auxquels les propriétaires doivent répondre. Aussi, selon le type de bien dans lequel vous souhaitez investir, il existe un dispositif de défiscalisation adapté.

Les dispositifs de défiscalisation

Loi Pinel, Loi Malraux, Loi monuments historiques ou loueur en meublé, à chaque dispositif de défiscalisation ses spécificités.

Loi Pinel

La loi Pinel est la loi de défiscalisation qui remplace la loi Duflot. Ce qui a surtout changé, c’est que l’acquéreur a le droit de louer son bien à ses descendants ou ascendants. En effet, la loi Pinel est le plus répandu de tous les dispositifs de défiscalisation, car il concerne l’immobilier neuf. Son principe consiste à réduire le montant de l’impôt jusqu’à 21% selon une période donnée. Pour ce faire, afin de bénéficier de la remise, le propriétaire doit louer son logement pendant au moins six (6) ans où la réduction est de 12%. Si vous souhaitez cependant profiter d’un rabais de 18% sur le montant d’impôt en optant pour une période de location de neuf (9) ans, et de douze (12) ans pour une remise de 21%.

Loi Malraux

Dans le cadre de la loi Malraux, le propriétaire bénéficie d’une réduction d’impôt lorsqu’il engage des travaux de rénovation de son bien. Le taux de remise est ainsi plafonné à 22% pour les biens implantés dans les “Zones de Protection du Patrimoine Urbain ou Paysage” ou ZPPUP, et à 30% pour les immeubles situés dans les “secteurs sauvegardés”.

Loi monuments historiques

Comme son nom le laisse supposer, la défiscalisation s’applique à tous les biens classés au titre de monument historique ou inscrits à l’inventaire des monuments historiques. Dans le cadre de ce dispositif, l’acquéreur devra entreprendre certains travaux de rénovation, puis mettre en location le bien une fois restauré. Les avantages fiscaux seront ainsi perçus au cours de la location où le coût d’achat, les frais liés aux travaux et les coûts d’emprunt en seront déduits.

Loueur en meublé

Comme une évidence, le dispositif du loueur en meublé concerne les logements meublés. Le critère d’éligibilité du bien repose principalement sur la qualité d’équipement de la maison. Pour ce faire, il faut qu’elle comprenne les matériels essentiels, notamment les mobiliers et les différents équipements ménagers.